Film culte

novembre 3, 2016

OSS 117 : Le Caire, nid d’espions, un film culte

OSS 117 : Le Caire, nid d’espions est le premier de deux films mettant en action sur grand écran les aventures de l’espion Hubert Bonisseur de La Bath, celles-ci tirées de la série de romans écrite à l’origine par le français Jean Bruce, et qui comporte plus de 250 volumes. Sorti en avril 2006, il est réalisé par Michel Hazanavicius. Le casting est notamment composé de Jean Dujardin, Bérénice Bejo, Aure Atika et encore l’excellent acteur belge François Damiens. L’action se passe en Égypte.

Un succès populaire

Cet épisode des aventures d’OSS 117, qui est le matricule de l’espion, est un succès populaire qui plaît à tout public. En effet, les plus anciens retrouvent les aventures d’un espion qu’ils ont adoré suivre durant leur jeunesse, alors que les plus jeunes, quant à eux, découvrent cet espion qui « aime se battre » et adorent son humour et son côté décalé. Une partie de cette reconnaissance se doit à l’excellente interprétation de Jean Dujardin dans le rôle d’Hubert Bonisseur de La Bath.

Une parodie de film d’espionnage

Les films OSS 117 de Michel Hazanavicius, le second étant Rio ne répond plus, sorti en 2009, sont des parodies des films d’espionnage mais aussi des véritables hommages au cinéma des années 1960.

Le personnage principal est un parfait représentant du français dans les années 1960, dont les principaux traits de caractère sont son patriotisme, son chauvinisme, son égoïsme ou encore son machisme. A priori aucune qualité pour attirer la sympathie du public. Mais c’est bel et bien là le coup de génie d’Hazanavicius qui a su rendre irrésistiblement drôle et attachant ce héros grâce à la caricature. En effet, perpétuellement à côté de la plaque, souvent dépassé par les événements, très maladroit, mais parvenant toujours à retomber sur ses pattes et se sortir des situations les plus loufoques avec une chance incroyable, cet anti-espion nous fait mourir de rire et gagne notre cœur.

oss-117-caire-espion

Des répliques devenues cultes

Les répliques du film ont marqués une génération. En effet, OSS 117, toujours un peu décalé nous sert avec toute sa bonne volonté de multiples répliques utilisées dans des situations pour le moins « cocasses ». L’utilisation massive de ces phrases devenues cultes tout au long du film ajoute au héros un aspect comique pour lequel on adore se fendre. Ces répliques sont réutilisées par des groupes d’amis dans la vie de tous les jours afin de détourner des situations du quotidien et de les rendre ridicules, à l’image d’Hubert Bonisseur de La Bath dans le film. Les « j’aime me battre ! », « j’aime le bruit blanc de l’eau ! », « A l’occasion, je vous donnerai un petit coup de polish ! » ou encore « Il s’agirait de grandir ! » sont à utiliser sans modération, mais il est fortement conseillé de le faire entre adeptes du film à défaut de se mettre dans une situation … « cocasse » avec son interlocuteur. Et alors, seul OSS 117 aurait le talent de s’en sortir indemne.